La "sédation terminale" convient aux Français, mais n’apaise pas leur angoisse...

Publié le 16/03/2015

Crédit photo : TEK IMAGE/SPL/PHANIE

Les Français sont très largement favorables (96%) à la "sédation profonde et continue" prévue par le projet de loi sur la fin de vie qui devrait être adopté mardi par l'Assemblée, plus particulièrement lorsque le patient le décide, selon un sondage BVA-Orange-iTELE publié dimanche. En effet, si 96% des Français sont favorables à la sédation profonde et continue lorsque le patient le décide, leur taux d'accord régresse à 82% dans le cas où la sédation serait réalisée sur décision de l'équipe médicale lorsque le patient ne peut exprimer sa volonté.

La sédation terminale, c’est mieux... mais ce n’est pas suffisant. 80% des Français jugent en effet qu'il est nécessaire de faire voter une loi visant à autoriser l'euthanasie. Les sympathisants de la gauche étaient plus nombreux (84%) à émettre cet avis que ceux de droite (76%). En outre, 88% des Français se déclarent favorables à l'euthanasie clandestine, c'est-à-dire pratiquée, même si elle n’est pas autorisée par la loi, lorsqu’une personne atteinte d'une maladie incurable en phase terminale la réclame.

Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 976 personnes recrutées par téléphone puis interrogés par Internet les 12 et 13 mars. Méthode des quotas.glr/nm

Source : legeneraliste.fr