La Sécu s’interroge sur l’évolution de la chirurgie bariatrique

Publié le 21/02/2013

La chirurgie de l’obésité est aujourd’hui en plein essor. Selon la cnamts, le nombre des interventions a doublé en cinq ans. En 2011, elles ont concerné 30 000 patients environ, selon une étude présentée jeudi par l’Assurance maladie. 8 patients sur 10 sont des femmes et leur âge moyen au moment de l’opération est de 39 ans. Plusieurs techniques chirurgicales existent : 25 % des interventions sont faites par anneau gastrique, 31 % par by-pass gastrique et 44 % par "sleeve gastrectomie". La Sécu s’interroge sur la pertinence de ces deux dernières techniques, compte tenu de leur irréversibilité et du fait qu’elles générent des effets secondaires importants tels que les malabsorptions qui nécessitent des traitements vitaminiques pour éviter des carences sévères. A l’appui de sa démonstration, la Sécu observe aussi que les disparités géographiques sont importantes, avec des taux plus importants dans les régions du sud de la France. « Des disparités qui ne reflètent pas complètement celles constatées en matière de prévalence de l’obésité » relève l’étude. Enfin, la cnamts observe que la chirurgie bariatrique est très majoritairement pratiquée dans le secteur privé : c’est le cas de deux interventions sur trois.


Source : legeneraliste.fr