La santé des parlementaires menacée selon un député

Publié le 19/06/2013

Le député radical de gauche Alain Tourret a vivement dénoncé mercredi en commission les conditions de travail "insupportables" des députés. "Nous avons arrêté nos travaux à 2H30 du matin (fin de la séance publique sur le projet de loi de moralisation de la vie publique, ndlr), nous les reprenons à 9H30, c'est un véritable harcèlement. Les conditions de sauvegarde de notre santé physique et morale posent problème", a dénoncé cet élu du Clavados dès le démarrage des travaux de la commission des lois. Cet élu du Calvados âgé de 65 ans estime avoir travaillé 250 heures à l’Assemblée pour le mois de février. "J'ai l'intention de saisir Monsieur le procureur de la République et j'ai déjà prévenu à plusieurs reprises le président Bartolone qu'un certain nombre d'entre nous étaient très fatigués", a ajouté ce spécialiste du droit du travail, avant d'évoquer son "ami" Michel Crépeau, qui avait eu une crise cardiaque dans l'hémicycle en 1999 avant de décéder une semaine plus tard.


Source : legeneraliste.fr