Polémique

La restriction sodée fait encore débat  Abonné

Publié le 15/03/2013
Doit-on limiter le sel en population générale ? La polémique n’est pas close. La faute à une littérature divergente quant à l’impact d’une réduction de la consommation sodée sur les événements cardiovasculaires et l’hypertension artérielle.

Si les Français ont effectivement réduit leur consommation en sel de 5 % entre 1999 et 2007, ils mangent encore trop salé. La consommation atteint les 9 g à 10 g chez l’adulte, alors que l’objectif du PNNS 3 vise les 8 g/jour chez les hommes et 6,5 g/jour chez les femmes et les enfants. Mais faut-il vraiment s’acharner à réduire les apports sodés de la population ? La question fait débat chez les chercheurs, avec la publication de diverses études alimentant la polémique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte