La réorganisation de l’Hôtel Dieu en un "centre de médecine ambulatoire" adoptée par l’AP_HP

Publié le 21/09/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Le nouveau projet de réorganisation de l'Hôtel-Dieu, dévoilé en juin par le directeur général des hôpitaux parisiens, Martin Hirsch, a été adopté par le directoire de l'AP-HP (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris) le 16 septembre. Le document reprend les orientations discutées au conseil de surveillance de juin, qui pourraient redonner vie aux urgences et intégrer des logements sociaux.

Depuis le 4 novembre 2013, les urgences ont été remplacées par un centre de consultation ouvert 24H/24, n'accueillant que des patients venus par leurs propres moyens alors que pompiers et ambulances n'y vont plus. Le document adopté prévoit que lorsque le projet global de l'AP-HP de régulation des appels d'urgence sera effectif, pompiers et Samu pourront de nouveau orienter vers l'Hôtel-Dieu des malades ne nécessitant pas de soins lourds, l'Hôtel-Dieu fonctionnant en "complémentarité" avec les urgences de l'hôpital Cochin. L'Hôtel-Dieu deviendra un "centre de médecine ambulatoire", pour des patients ne nécessitant pas d'hébergement. Mais il pourra aussi répondre à des besoins ciblés d'hospitalisation, pour les personnes âgées, les SDF et la psychiatrie. Il est aussi prévu d'y installer des logements sociaux et étudiants.

Le projet lancé par la précédente direction s'était heurté à de fortes oppositions d'élus et de syndicalistes, se cristallisant sur la fermeture des urgences. Il avait abouti au départ de la directrice de l'AP-HP, Mireille Faugère, remplacée par Martin Hirsch mi-novembre 2013.


Source : legeneraliste.fr