La recherche sur le Sida bloquée dans les pays du sud

Publié le 05/03/2011

L'agence nationale de recherches sur le sida (Anrs) a dû suspendre des essais dans les pays du sud sur la transmission du virus du sida de la mère à l'enfant, faute d'assurance, a annoncé vendredi son président Jean-François Delfraissy. Il a rappelé que la France, qui mène des recherches dans les pays du sud depuis 20 ans, était en pointe sur la transmission mère-enfant du virus dans ces pays. Selon l'Anrs l'éradication de la transmission mère-enfant est pourtant un objectif «accessible à relativement court terme». Ainsi, sur le sujet, l'Anrs avait préparé un essai thérapeutique à mener en Côte d'Ivoire et en Zambie, impliquant 1.500 femmes et visant à établir lequel entre deux traitements serait le meilleur pour les femmes enceintes et leur enfant. Les pays concernés avaient donné leur accord, les équipes sur place étaient formées, les laboratoires équipés... Mais des neuf compagnies d'assurance contactées, aucune n'a accepté de couvrir les risques liés à la recherche pour les sujets et les chercheurs, sans donner officiellement d'explication. «Nous avons donc dû renoncer à mettre en place cet essai», a indiqué le Pr Delfraissy à la presse. Pour l'Anrs, qui prévoyait un autre essai qui s'est vu opposer les mêmes refus, il s'agit d'une «menace très sérieuse pour la recherche biomédicale dans et avec les pays du sud».


Source : legeneraliste.fr