À la recherche du temps perdu dans l’infarctus  Abonné

Publié le 14/09/2012

Les nouvelles recos sur l’infarctus se font encore plus pressantes sur le délai. Le Pr Gabriel Steg, premier signataire de ces nouvelles recos, a insisté sur le maillage géographique de prise en charge pour que l’angioplastie primaire se fasse dans les 60 minutes. D’où l’intérêt que les équipes disposent de protocoles écrits. Le délai est de120 minutes si l’on hésite entre angioplastie et fibrinolyse. Si l’angioplastie est impossible dans les deux heures, la fibrinolyse doit être décidée au plus vite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte