La qualité du sperme français baisse plus dans les régions agricoles

Publié le 03/03/2014

Aucun mâle français n’y échappe. Presque toutes les régions de l’Héxagone sont touchées par une baisse de la qualité du sperme même si le phénomène est plus fort dans celles qui utilisent plus de pesticides. En effet, si la concentration de spermatozoïdes a baissé de 30 % entre 1989 et 2005, les inégalités régionales sont frappantes, selon une étude de l’InVS publiée dans la revue "Reproduction" (voir l’abstract).

Alerte rouge sur Aquitaine, Bourgogne et le Midi-Pyrenées

L’Aquitaine et la région Midi-Pyrénées sont les plus touchées ainsi que la Bourgogne. Pour les auteurs, ces résultats renforcent l'hypothèse d'un effet d'une exposition environnementale à des perturbateurs endocriniens. Ces deux régions ont en effet une forte vocation agricole et la population y est particulièrement exposée aux pesticides. Pourtant læs clingnotants sont au vert en Bretagne; de même qu’en Franche-Comté  : dans ces deux régions, la qualité des spermatozoïdes a progressé.

Cette alerte à la baisse de la fécondité masculine est uen confirmation. En décembre 2012, l’épidémiologiste Joëlle Le Moal de l'InVS avait publié dans la revue "Human Reproduction" les résultats d’une étude de grande ampleur portant sur 26 000 hommes.


Source : legeneraliste.fr