Zones déficitaires

La qualité de vie est le vrai facteur d’installation  Abonné

Publié le 06/03/2009

Évoluons un peu, arrêtons le jeu de la carotte et du bâton. Les MG n'ont besoin ni de nouvelles obligations, ni de pont d'or pour revenir dans les zones à faible (ou future faible) densité médicale. Relisons, toutes les études faites sur le monde médical à venir et ce que souhaitent nos jeunes confrères. Pourquoi veulent-ils être spécialistes et non pas MG ? Pour la qualité de vie, les conditions de travail, les salaires…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte