La protection de Roselyne Bachelot renforcée

Publié le 31/03/2009

Le cabinet de la ministre de la Santé a décidé de suspendre la diffusion de l'agenda hebdomadaire de Roselyne Bachelot « par mesure de sécurité ». Cette décision fait suite à une lettre de menaces de mort reçue le 19 mars par le bureau de l'AFP à Montpellier. Signé par une « Action Armée Défense des Malades », ce courrier accusait la ministre « d'avoir supprimé des milliers de lits dans les hôpitaux, vidé de leurs substances tous les services comme Gap et Le Havre » et de prévoir « des milliers de licenciements alors qu'il manque du personnel ». Elle lui demandait de « cesser immédiatement les réformes ». Désormais seuls les journalistes seront informés des déplacements de Roselyne Bachelot.


Source : legeneraliste.fr