Dyslipidémie

La progression athéromateuse peut s’inverser  Abonné

Publié le 13/01/2012
Selon SATURN, la rosuvastatine à forte dose permet de réduire significativement le volume de la plaque d'athérome coronaire, ce qui prouve son effet hypocholestérolémiant sur la paroi vasculaire.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

SATURN (Study of coronary Atheroma by inTravascular Ultrasound: effect of Rosuvastatin versus atorvastatiN) est la plus large étude basée sur l'échographie endo-coronaire (IVUS). Cet essai international multicentrique a inclus 1039 coronariens ayant une sténose coronaire symptomatique supérieure à 20% mais avec une obstruction inférieure à 50% à l'angiographie. Ils étaient traités soit par atorvastatine 80 mg/jour ou rosuvastatine 40 mg/jour; l'IVUS était réalisé à l'inclusion et à la fin du traitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte