La principale chaine de clinique en France va changer de mains

Publié le 12/05/2014

Crédit photo : BOURREAU/PHANIE

Le groupe de cliniques Générale de Santé devrait changer d’actionnaires de contrôle, qui se sont dit prêts lundi à céder leurs parts au groupe australien Ramsay Health Care associé aux assurances du Crédit Agricole, sur la base d'une valorisation de 945 millions d'euros. Les actionnaires ne précisent pas les raisons de leur décision de vendre mais, lors de la présentation de ses résultats annuels, Générale de Santé avait mis en avant l'environnement économique «dégradé» de l'hospitalisation privée.

Le leader de l'hospitalisation privée en France, avec 19 000 salariés dont 7 000 infirmiers et 4 000 aides soignants, dans 75 établissements avait malgré tout enregistré un bénéfice net de 111,3 millions d'euros en 2013, en hausse de 99,8%, mais grâce à plusieurs cessions. Générale de Santé est engagé depuis 2011 dans un recentrage de ses activités autour de son offre de soins en Médecine Chirurgie Obstétrique (MCO) et Soins de Suite et de Réadaptation (SSR). Il a également cédé plusieurs cliniques l'an dernier, ce qui a permis de réduire son endettement, et de faire quasiment doubler son bénéfice net en 2013. En revanche, le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel du groupe ont reculé l'an dernier, de respectivement 3,1 et 9,4%. Des tendances qui se sont poursuivies lors du premier trimestre 2014.

Le groupe fait part depuis plusieurs mois de ses inquiétudes autour du contexte tarifaire en France. L'Etat, qui fixe chaque année les tarifs servant de bases aux sommes versées par l'Assurance maladie à chaque établissement de santé en fonction des actes réalisés, a annoncé une baisse des tarifs des cliniques privées de 0,24% en 2014, après un recul de 0,21% en 2013.


Source : legeneraliste.fr