Epidémiologie

La prévention secondaire en souffrance  Abonné

Publié le 16/09/2011
Les données du registre PURE alertent sur le déficit de préventions secondaire à l’échelle mondiale.

La prévention cardio-vasculaire secondaire dans la vie réelle est loin d'être optimale y compris dans les pays riches. Telles sont les conclusions du registre PURE (Prospective Urban Rural Epidemiologie) dont les résultats ont été présentés en Hot line par le Pr Salim Yusuf (Canada).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte