La prévention des allergies vue outre Atlantique  Abonné

Publié le 22/10/2010

Pour l’American Academy of Pediatrics, l’éviction des aliments les plus allergisants comme les œufs, le poisson et l’arachide chez les nourrissons à risque allergique est désormais dépassée. Des méta-analyses récentes montrent que le retard d’introduction de ces aliments après 6 mois n’apporte pas de bénéfice en terme de prévention des allergies et certaines études suggèrent même que ce procédé pourrait augmenter ce risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte