Santé publique

La prévention, c’est d’abord vous !  Abonné

Publié le 24/06/2011
Le « baromêtre généralistes » de l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) montre que les médecins libéraux n’ont pas attendu le Capi pour s’impliquer dans la prévention. Mais ils semblent plus à l’aise pour proposer un vaccin à leur patient ou évoquer son tabagisme, que pour parler alcool, drogue ou sexualité.

Crédit photo : ©BURGER/PHANIE

L’activité du généraliste a beau rester centrée sur le paiement à l’acte, la prévention n’en conserve pas moins une place importante dans son activité. Le dernier « baromètre médecins généralistes » de l’Inpes montre que, consultations après consultations, la prévention fait partie intégrante du colloque singulier. C’est particulièrement vrai pour ce que les experts de l’Inpes appellent « la prévention médicalisée ». A commencer par la vaccination sur laquelle les généralistes sont très impliqués.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte