La presse accuse la ministre de la Santé espagnole de corruption

Publié le 04/02/2013

Voilà Ana Mato de nouveau chahutée par l’opinion et par la presse espagnole. Cela fait des mois que la ministre de la Santé du gouvernement conservateur est en butte aux critiques pour la cure d’austérité qu’elle fait subir aux blouses blanches. Et pour ne rien arranger, des révélations emabrassantes la concernant s'étalaient samedi en Une de la presse de son pays. Selon plusieurs journaux, la police aurait découvert que la ministre de la Santé et son ex-mari, un ancien élu local, auraient reçu au début des années 2000 des cadeaux de la part de suspects dans l'affaire Gürtel, un scandale qui empoisonne la droite espagnole depuis 2009 et qui concerne un réseau de corruption pour l’obtention de marchés impliquant des dirigeants du parti populaire.

Ces accusations surviennent alors que le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy est confronté depuis le 17 janvier à des affaires de corruption qui soulèvent une vague d'indignation dans le pays, miné par la crise économique et le chômage. Le nom de Mariano Rajoy et de nombre de dirigeants de son parti (le parti populaire) sont cités parmi les bénéficiaires présumés de salaires occultes en provenance du secteur privé.


Source : legeneraliste.fr