La Poste : dégradation des indicateurs de santé au travail en 2010

Publié le 19/05/2011

Taux d'absentéisme pour maladie, accidents de travail, maladies professionnelles : les indicateurs de santé au travail se sont dégradés au sein de La Poste en 2010, révèlent les données du Rapport social 2010 du groupe. En tenant compte de l'évolution à la baisse des effectifs, le nombre de journées d'absence pour maladie a notamment augmenté de 6,4 % sur un an, passant de 20,9 jours d'absence par agent en 2009 à 22,2 en 2010. Les affections de courte durée (30 jours et moins) ont diminué, tandis que celles plus longues ont enregistré une hausse. Dans le même temps, les accidents de travail et de trajet sont passés de 11 809 en 2009 à 12 800 en 2010. Sur la même période, le taux d'absentéisme pour maladie est passé de 5,6 % à 5,9 % et le nombre de maladies professionnelles est passé de 408 à 441 (dont 401 troubles musculo-squelettiques). La Poste, qui emploie environ 240 000 personnes, a indiqué à l'AFP « que son taux moyen d'absentéisme pour maladie reste depuis 2003 compris entre 5 et 6 % ». Elle « précise que près de 40 % des postiers ont aujourd'hui plus de 50 ans et que toutes les études externes montrent qu'il existe une forte corrélation entre l'absentéisme et l'âge des collaborateurs ». Le rapport montre en effet que La Poste est une entreprise aux effectifs vieillissants, plus de 90 000 salariés ayant plus de 50 ans et quelque 78 000 entre 40 et 49 ans. L'âge moyen au sein du groupe est de 45 ans.


Source : legeneraliste.fr