La pleine conscience, l’alternative zen  Abonné

Publié le 10/02/2012

La méditation de pleine conscience (ou mindfullness) se base sur la sagesse orientale dont Jon Kabat-Zinn s’est inspiré pour initialement aider les patients à gérer leur stress. On peut la schématiser en deux composants : une attention particulière et l’absence de jugement de ses pensées. « On a trop l’habitude de les cataloguer entre agréables et désagréables » a commenté le spécialiste. La méditation n’est pas de la relaxation. « On ne cherche pas à promouvoir un état physique ou une détente ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte