La place limitée des médicaments en prévention  Abonné

Publié le 10/06/2011

En l’absence de fractures, certaines femmes peuvent recevoir un traitement médicamenteux préventif de l’ostéoporose. Le calcium ralentit la perte osseuse post ménopausique. Le THS permet un gain osseux densitométrique de 3 à 5%. Certaines patientes peuvent être traitées par bisphosphonates, SERMs, ranélate de strontium. Il s’agit de celles à haut risque de fractures : Tscore <-3, Tscore <ou = à 2,5 associé à d’autres facteurs de risque (âge ›60ans, corticothérapie, antécédent de fracture du col du fémur chez leur mère, ménopause précoce).


Source : Le Généraliste: 2568