Infertilité masculine

La piste de l’alimentation  Abonné

Publié le 23/10/2009
La baisse de la fertilité masculine au cours de ces 50 dernières années préoccupe le corps médical et les autorités sanitaires. Plusieurs facteurs sont incriminés dont l’alimentation. Insuffisamment diversifiée, elle semble conduire à des déséquilibres nutritionnels délétères pour la spermatogenèse.

Depuis une quinzaine d'années, les épidémiologistes constatent une détérioration importante de la fertilité masculine, mesurée notamment par les caractéristiques spermatiques chez les candidats au don de sperme. En 50 ans, la production de spermatozoïdes a diminué de 50% en moyenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte