La perte de poids : un effet durable sur le syndrome d’apnée du sommeil.  Abonné

Publié le 17/06/2011

Un essai publié dans le BMJ a étudié l’effet à un an d’une perte de poids (régime) chez 49 patients souffrant d’apnées du sommeil. Au bout d’un an, 30 patients (48%) ont pu abandonner leur ventilation en pression positive continue et 6 patients (10%) sont considérés en rémission.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte