La périnatalité épinglée par la Cour des comptes

Publié le 08/02/2012

La Cour des comptes épingle dans son rapport annuel, la politique de périnatalité «dont les mauvais résultats appellent à une remobilisation urgente». La Cour constate que la mortalité infantile stagne en France avec un taux global de 3,8 décès avant un an pour 1 000 naissances vivantes, alors qu’elle progresse dans les autres pays développés. En tout, en dix ans, la France a fortement reculé dans le classement des plus faibles taux de mortalité infantile, passant du septième rang européen en 1999 au vingtième (sur 30 pays) en 2009. La mortalité au cours de la première semaine de vie a même « légèrement augmenté », selon la Cour, qui déplore des disparités régionales importantes en France métropolitaine, mais surtout dans les DOM où la mortalité, déjà deux à trois fois supérieure au taux métropolitain (8,8 vs 3,6), a tendance à augmenter.

Ce rapport 2012 contient aussi des encouragements à « améliorer la formation en gériatrie des généralistes ». Même si la Cour concède que ces dernières annéées des avancées ont été observées. Le nombre d’enseignants PU-PH dans la discipline a augmenté. Et du côté de la formation continue, le rapport observe que 1686 médecins généralistes ont obtenu une capacité de gérontologie en 2010 et 1619 l’an passé.


Source : legeneraliste.fr