La percée des médicaments anti-sens  Abonné

Publié le 19/10/2018

Grâce à l’avancée des médicaments issus de la technologie anti-sens, le laboratoire Akcea Therapeutics met à disposition un médicament pour une maladie rare, l’amylose héréditaire à transthyrétine (ATTRh). Tegsedi™ (inotersen)* est indiqué dans le traitement de la polyneuropathie de stade I ou II chez les patients adultes atteints d’une ATTRh. C’est quoi au juste un « médicament anti-sens » ? Il s’agit d’un oligonucléotide synthétique qui se lie à l’ARNm responsable de la production de la protéine à l’origine de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte