Diabète

La neuropathie autonome sort de l’ombre  Abonné

Publié le 08/04/2011
Complication méconnue mais fréquente du diabète, la neuropathie autonome cardiaque vient de faire l’objet de plusieurs mises au point pratiques, dans le cadre du récent consensus de Torento sur les neuropathies diabétiques (1). Dévoilées avant publication à Genève, ces nouvelles guidelines (2) invitent à porter plus d’attention à ces affections pas si anodines que cela…

Crédit photo : ©BSIP

De toutes les neuropathies autonomes, la -neuropathie autonome cardiaque (NAC) est la plus explorée et sans doute l’une des plus péjoratives. « Avec des symptômes comme une hypotension orthostatique ou postprandiale et une tachycardie permanente, elle expose en effet au risque potentiel d’infarctus silencieux du myocarde et de mort subite, rappelle le Pr Valensi co-président du consensus de Torento sur les neuropathies diabétiques (service d’endocrinologie-diabétologie-nutrition, Hôpital Jean Verdier, Bondy) . D’où l’intérêt de ne pas la méconnaître.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte