La Mutualité réclame une réévaluation quinquennale des médicaments

Publié le 10/03/2011

La Mutualité française a proposé jeudi un plan en dix propositions pour «réformer sans concession et avec pragmatisme le circuit du médicament», suite à l'affaire du Mediator. Etienne Caniard, le président de la Mutualité Française propose notamment de «promouvoir uniquement les médicaments efficaces et leur bon usage», de «supprimer les situations de risques sanitaires attachées à des produits dont le service médical rendu est insuffisant» et «ne pas réduire l'information sur les médicaments à la publicité». Selon la Mutualité Française, il faudrait, lors du processus d’AMM, imposer qu'un nouveau produit soit comparé à un traitement qui existe déjà et non à un simple placebo: une orientation déjà retenue par Xavier Bertrand. En outre, pour la FNMF, les médicaments devraient être réévalués «tous les cinq ans» et suivis dans le cadre d'une «structure post AMM» et le taux de remboursement des médicaments devra «coïncider avec le niveau de service médical rendu.» Enfin, la Fédération d’Etienne Caniard suggère de «réduire l'influence de l'industrie pharmaceutique sur les professionnels de santé par le réinvestissement de la sphère publique dans la formation initiale et continue et dans l'information».


Source : legeneraliste.fr