La moitié des prothèses PIP a été retirée

Publié le 18/12/2012

Un an après la décision de rembourser leur retrait, près de la moitié des quelque 30.000 prothèses mammaires PIP au gel frauduleux posées en France ont été retirées. A fin octobre 14.300 femmes s'étaient fait retirer leur implant PIP dont plus de 10.000 à titre préventif. Seul grand pays à avoir pris une décision aussi radicale, la France a agi «par précaution», essentiellement en raison d'un risque plus élevé de ruptures de ces prothèses, mais sans que rien n'indique un risque accru de cancer ou de lymphome, rappelle le cancérologue Dominique Maraninchi, directeur de l'agence des produits de santé (ANSM).


Source : legeneraliste.fr