La ministre de la santé francophone juge inéluctable la scission de la Belgique

Publié le 06/09/2010

Une des responsables politiques belges les plus importants, Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique a appelé à « se préparer à la fin de la Belgique », alors que le royaume est paralysé par des désaccords irréconciliables entre wallons et flamands. « Espérons d’abord que ça n’arrive pas parce qu’en cas de scission, ce sont les populations les plus fragiles qui en paieront le prix le plus lourd », a-t-elle déclaré dans un entretien paru dimanche dans le quotidien La Dernière Heure. Avant d’ajouter comme à regret : « D’un autre côté, on ne peut plus ignorer que parmi une grande partie de la population flamande, c’est un voeu (...) Donc, oui, il faut se préparer à la fin de la Belgique. Sans quoi on risque d’être les dindons de la farce », a jugé cette figure du parti socialiste francophone.


Source : legeneraliste.fr