La MGEN se penche sur la sécu  Abonné

Publié le 26/06/2009

Pour Jean-Michel Laxalt, le président de la MGEN, la disparition de la Sécu n’est pas une fatalité, malgré la crise grave qu’elle traverse. Dans un livre réunissant dix entretiens avec des experts, il amorce une réflexion sur les conditions nécessaires au « développement durable de la solidarité », qui pourra seule assurer la cohésion sociale de notre pays. A l’automne, cette réflexion se prolongera à travers les travaux de l’Institut Montparnasse, qui réunira notamment des universitaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte