La metformine, une piste pour prévenir le cancer du poumon

Publié le 02/09/2010

Des souris de laboratoire exposées à un dérivé de la nicotine, cancérigène contenu dans le tabac, ont vu réduire fortement la fréquence du cancer du poumon, grâce à l’administration d’un antidiabétique, la metformine. Ces travaux ont été menés avec un des médicaments les plus utilisés dans le monde, commercialisé depuis 1995 aux Etats-Unis. Les souris ayant reçu cet agent oralement ont en effet eu de 40 à 50% moins de tumeurs, tandis que celles ayant été traitées avec des injections ont vu ce risque de cancer plonger de 72%, précisent ces chercheurs dont la communication paraît dans Cancer Prevention Research daté de septembre. Cette étude a montré que la metformine activait une enzyme produite par des molécules antimicrobiennes qui neutralisent une protéine jouant un rôle clé dans la croissance et la survie des cellules cancéreuses du poumon, explique le Dr Philip Dennis, de l'Institut national américain du cancer (NCI), le principal auteur. Ces travaux publiés mercredi 1er septembre apparaissent potentiellement prometteurs pour les humains. Des essais cliniques préliminaires avec la metformine doivent maintenant être entrepris pour déterminer si cet antidiabétique peut être utilisé comme chimioprévention pour les fumeurs présentant un risque élevé de développer une tumeur cancéreuse du poumon.


Source : legeneraliste.fr