Phlébologie

La maladie veineuse sous pression  Abonné

Publié le 30/11/2012
Il faut restaurer la mobilité du patient âgé souffrant d’insuffisance veineuse car l’exercice musculaire est synergique à la compression veineuse sur la physiologie du retour veineux.

L’âge est, en soi, un facteur aggravant de la maladie veineuse. « Il y a un risque de complications surtout si la maladie veineuse a été négligée par le passé » souligne le Dr Christian Gardon-Mollard (angiologue, Chamalières (63). Physiologiquement, le vieillissement du tissu veineux rend la paroi vasculaire moins élastique et contribue à la dilatation veineuse au fur et à mesure de l’avancée en âge de telle sorte que tout un chacun présentera un jour une insuffisance veineuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte