BPCO

La maladie se féminise  Abonné

Publié le 04/06/2010
La broncho-pneumopathie chronique obstructive, qui a longtemps été une quasi exclusivité masculine, se féminise à vitesse grand V. Cette tendance est liée à l’augmentation du tabagisme chez la femme.

« La proportion d’une femme atteinte de BPCO pour cinq hommes était valable jusque dans les années 1990. Aujourd’hui, le nombre de cas de BPCO stagne chez les hommes alors qu’il augmente chez les femmes. On estime désormais que 40 % des malades atteints de BPCO seraient des femmes (1) et sur 15 000 décès par an attribuables à la BPCO, 6 400 concerneraient des femmes. En 20 ans (de 1979 à 1999) le taux de mortalité par BPCO a augmenté de 21 % chez les hommes et de 78 % chez les femmes », déclare le Dr Nathalie Freymond (hôpital Louis-Pradel, Lyon).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte