La main dans le sac  Abonné

Publié le 19/02/2010

Pauvre médecin généraliste ! Ses ordonnances -c’est bien connu- sont, depuis que le trou existe, la cause numéro un du déficit. Depuis la canicule d’août 2003, il est -l’ignorez-vous ?- convaincu d’absentéisme dans la plupart des crises sanitaires. Et chacun sait que son retrait de la pds est à l’origine de l’engorgement chronique des urgences hospitalières. Les pauvres qui ne sont pas soignés, c’est aussi la faute au mg ! Et dans cet inventaire, on n’omettra pas de citer les cantons démédicalisés, les mélanomes pas dépistés, et bien entendu la santé des femmes en danger...

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte