Si « Le Généraliste » était paru en 1906

La Ligue des mères de famille contre les grands fléaux

Par
Publié le 21/07/2016
Histoire

Histoire

La Ligue internationale des mères de famille, pour la défense de leurs foyers contre les grands fléaux du XXe siècle, a tenu une réunion à Washington-Palace, 14 rue Magellan, sous la présidence du Dr Suarez de Mendoza. Le président a exposé la naissance, le développement, les travaux et les projets de la Ligue. Celle-ci se propose d’employer tous les moyens possibles pour enrayer l’action isolée ou collective de ces fléaux, dont les victimes se chiffrent annuellement, pour la France, à plus de six cent mille. La ligue organisera des conférences et ouvrira des dispensaires spéciaux.

Des conférences ont ensuite été faites sur les fléaux en question. Le docteur Gastou, chef de laboratoire à la Faculté, a parlé sur « les portes d’entrée de la tuberculose et les moyens de s’en défendre ». « Avariose et mariage » fut le sujet traité par le docteur Griffon ? M. Rieman a montré les ravages de l’alcoolisme dans la famille. M. Cheysson, de l’Institut, a fait sentir les avantages qu’il y avait au point de vue de l’économie des forces vives de la société à instruire simultanément les mères de famille sur toutes les vérités nécessaires pour mener à bien la lutte contre les grands fléaux. Et, enfin, le président, dans une allocution accompagnée de projections, a exposé quelques considérations générales sur les grands fléaux du siècle : avariose, neissérose, tuberculose, alcoolisme, gastro-entérite, etc.

(« Le Progrès médical », 1906)

 

 


Source : legeneraliste.fr