La hausse du numerus clausus ne fait pas l’unanimité  Abonné

Publié le 09/12/2011

L’annonce par Xavier Bertrand d’augmenter le numerus clausus, qui passe de 7 400 à 7 500, a été fraîchement accueillie par les syndicats. Et notamment chez les jeunes. Les internes en médecine générale de l’Isnar-IMG et ceux de l’ISNIH y sont opposés, persuadés que cela ne « permettra pas de résoudre la diminution du nombre de médecins prévue d’ici 2020 ». Les jeunes généralistes du SNJMG qualifient de « démagogique » cette annonce du ministre de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte