Crise, réglement arbitral

La hausse du C verouillée jusqu’en 2012 Abonné

Publié le 15/01/2010
La hausse du C verouillée jusqu’en 2012


©BSIP/GODONG

L’échec prévisible des négociations renvoit la nouvelle convention au mieux à l’horizon de la fin de l’année. Et encore si le calendrier de Roselyne Bachelot est respecté. Un délai qui tombe à point pour les pouvoirs publics, alors que les caisses de l’Etat sont vides. Fin janvier, la conférence sur les déficits publics marquera le début de la cure d’austérité. Mardi Nicolas Sarkozy a donné le «la». Clairement, les généralistes devront attendre 2012.

Jamais l’horizon du C à 23 euros n’aura été aussi lointain pour des raisons à la fois économiques, politiques mais aussi désormais techniques. Aucune nouvelle convention n’a été signée dans les temps pour remplacer celle de 2005 arrivée à échéance. La date butoir était mardi. Pour autant, le vide conventionnel sera de courte durée : dès le 11 février, l’arbitre, Bertrand Fragonard, devra se mettre à la tâche et élaborer, en principe dans la concertation, un règlement arbitral. Reçu à plusieurs reprises par la ministre de la Santé, l’ancien président du Haut Conseil pour l’avenir de l…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte