Recos

La HAS médicalise le burn-out Abonné

Publié le 26/05/2017
La HAS médicalise le burn-out


VOISIN/PHANIE

Sujet sociétal et politique souvent matière à débat, le burn out est aussi une réalité médicale à laquelle les généralistes sont de plus en confrontés. Afin de permettre une prise en charge adaptée, la HAS publie des recos qui précisent les contours cliniques de ce syndrome et prônent un traitement individualisé dans lequel l’arrêt de travail occupe une place centrale.

Les troubles psychiatriques liés au travail représentent la catégorie d’affections professionnelles la plus fréquente après les affections de l’appareil locomoteur. Parmi eux, le burn out (ou syndrome d’épuisement professionnel) n’est pas reconnu comme une maladie dans les classifications internationales et n’est mentionné dans aucun tableau de maladie professionnelle (lire ci-contre). Pour autant, sur le plan clinique, le burn out correspond à un syndrome bien spécifique, souligne la HAS qui publie aujourd’hui de premières recommandations sur le sujet, sous forme de fiche mémo à l’attention…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte