La Grande-Bretagne veut réduire le délai légal de l’IVG

Publié le 08/10/2012

La Grande-Bretagne, qui autorise l’IVG dans des délais deux fois plus longs que la France s’interroge sur la éncessité de réduire ceux-ci. Alors qu’à ce jour l’IVG y est autorisé jusqu’à six mois, le ministre britannique de la Santé Jeremy Hunt a déclaré samedi dans une interview au Times qu'il souhaitait que le délai légal pour avorter soit réduit de moitié, de 24 à 12 semaines. La sortie du ministre de la Santé a entrainé une mise au point rapide du premier ministre :"J'ai personnellement voté pour une réduction modeste du délai actuel de 24 semaines parce que je pense qu'il y a des arguments médicaux qui le justifient, mais je ne suis pas d'accord pour un délai de 12 semaines et ce n'est pas la politique du gouvernement. Les gens doivent savoir que le gouvernement n'a pas l'intention de proposer une loi allant dans ce sens", a t-il expliqué lors d’une visiteà un hôpital d'Oxford. Quoique en désaccord avec son ministre, David Cameron a dit qu'il respectait son opinion et que les parlementaires conservateurs pourraient "voter selon leur conscience" sur ce sujet, si la Chambre des Communes procédait à un vote.


Source : legeneraliste.fr