La gauche va autoriser les recherches sur l’embryon

Publié le 05/12/2012

Un peu plus d’un an après que la loi de bioéthique ait posé le principe d’une interdiction des recherches sur l’embryon, assortie de dérogations encadrées, le Sénat a adopté dans la nuit de mardi à mercredi une proposition de loi des radicaux de gauche autorisant ces recherches. Le texte, qui a reçu l'appui du gouvernement, a été largement adopté par 203 voix contre 74. Toute la gauche sénatoriale a voté pour, sauf cinq écologistes qui se sont abstenus. «Ce texte permettrait d'asseoir notre recherche et de poser des principes clairs, il s'agit d'une avancée majeure, attendue par nos chercheurs» a déclaré Geneviève Fioraso, ministre de la Recherche. «Permettre que certaines cellules soient utilisées par la recherche dans le but d'apporter une réponse à des malades est une bonne chose. Il y aura un encadrement strict et aucune marchandisation», a plaidé le président du groupe RDSE porteur du texte, Jacques Mézard. La proposition de loi devrait être débattu prochainement à l'Assemblée nationale. Le thème de la recherche sur l’embryon avait été l’un des points les plus polémiques lors de la discussion de la loi de Bioéthique sous le précédent gouvernement.


Source : legeneraliste.fr