La France perd trois généralistes par jour

Publié le 02/08/2011

93 127 praticiens exactement sont inscrits et exercent en activité régulière sous l’étiquette « médecine générale » à la date du 1er janvier, soit 1 154 de moins que l’année précédente. Le vieillissement de la population annonce une décennie difficile pour l’offre de soins : 30 % des généralistes ont désormais plus de 55 ans. Dans les départements ruraux, les généralistes qui sont à moins de dix ans de l’âge théorique de la retraite peuvent représenter jusqu’à 51 % de la population pour les Pyrénées orientales, 48 % pour le Gers ou 45 % pour la Meuse. À l’inverse, seulement 6 % des médecins généralistes en activité libérale et mixte ont moins de 40 ans : 2 % dans la Haute-Marne et l’Orne à 19 % en Savoie. On compte désormais en médecine générale 60 % d’hommes (âge moyen 54 ans) et 40 % de femmes (âge moyen 49 ans). L’atteinte de la parité semble se rapprocher : en 2010, 487 jeunes confrères et 628 jeunes consœurs se sont inscrits sur le tableau de l’Ordre. Les libéraux sont majoritaires soit 55 136 praticiens chez les généralistes (soit 1 038 de moins qu’en 2010), pour 6 604 praticiens à l’exercice mixte (soit 14 de plus) et 31 568 salariés (soit 154 de plus).


Source : legeneraliste.fr