Andrologie

La fertilité en berne  Abonné

Publié le 24/02/2012
Depuis 50 ans, on assiste à une forte augmentation de l’incidence du cancer du testicule et des cryptorchidies ainsi qu’à une baisse de la fertilité masculine, tout au moins dans certaines régions françaises, comme le détaille le BEH du 21 février dernier.

En France, on dénombre « plus de 1 500 nouveaux cas par an de cancers du testicule, avec des conséquences importantes pour ces hommes quant à leur fertilité ultérieure», avance Marie Walschaerts (université Paul-Sabatier, Toulouse) dans un article du BEH consacré à la fertilité. Une autre étude parue dans la même publication montre une augmentation de 2,5 % par an des patients opérés pour un cancer du testicule entre 1998 et 2008. Une augmentation notable, pour une pathologie qui reste toutefois relativement rare : elle représente 1 à 2 % des cancers chez l’homme tout en étant

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte