La e-cigarette bientôt considérée comme un médicament outre Manche

Publié le 12/06/2013

La cigarette électronique doit être agréée comme "médicament" au Royaume-Uni afin de réglementer davantage la mise sur le marché de ce produit contenant de la nicotine, a recommandé mercredi l'Agence britannique de contrôle sanitaire (MHRA). Actuellement, les niveaux de nicotine dans une cigarette électronique peuvent être "très différents" de ceux indiqués sur l'emballage, selon la MHRA (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency). Réglementer ces produits permettra aux consommateurs d'être assurés de la qualité des cigarettes électroniques, qui pourront être prescrites par les médecins, a ajouté la MHRA dans un communiqué. Alors que la France s’interroge encore, le projet de réglementation des cigarettes électroniques est "un pas en avant important" en vue de reconnaître leur "potentiel comme alternative au tabac" qui cause la mort de plus de 100.000 personnes chaque année au Royaume-Uni, a estimé pour sa part la directrice générale de la British Lung Foundation, Penny Woods. La nouvelle réglementation britannique s'appliquerait à toute cigarette électronique contenant au moins 2 mg de nicotine. Elle n'entrera en vigueur qu'en 2016, une fois que l'Union européenne aura adopté, probablement en 2014, selon des experts, une législation stipulant que les produits de substitution contenant de la nicotine doivent être agréés comme des médicaments.


Source : legeneraliste.fr