Pathologies et sexualité

La dysfonction érectile, un baromètre santé pour le diabétique  Abonné

Publié le 18/05/2012
Plus qu’une simple complication du diabète, la dysfonction érectile est aujourd’hui considéré comme un marqueur de risque cardiovasculaire à part entière. Et peut-être le premier symptôme d’une atteinte vasculaire ou d’une neuropathie débutantes chez les diabétiques. Pourtant, la frilosité à prendre en charge la santé sexuelle de ces patients persiste.

Crédit photo : ©Ingram BSIP

« La dysfonction érectile ne peut plus être négligée par le corps médical car sa survenue n’est jamais anodine mais toujours un marqueur pertinent d’un état de "mauvaise santé" sexuelle, mais aussi - et parfois surtout - non sexuelle (physique et/ou psychique) ». Pour le Dr Pierre Bondil, urologue-andrologue-oncologue (Centre hospitalier de Chambéry), la chose est entendue, la dysfonction érectile n’a rien d’un symptôme médical mineur et ne doit plus être considérée comme tel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte