Sexologie

La dysfonction érectile, sentinelle du cœur  Abonné

Publié le 09/09/2011
La dysfonction érectile est maintenant considérée comme un facteur prédictif de maladie coronarienne et amène à une approche plus large de cette pathologie en prenant en compte la capacité fonctionnelle du patient.

Crédit photo : ©BSIP

La dysfonction érectile (DE) précède généralement de 5 à 6 ans la symptomatologie cardiaque ; il est désormais courant de rechercher les facteurs de risque cardio-vasculaire devant toute DE, afin de repérer les patients qui pourraient bénéficier d'un avis spécialisé. « Tous les soignants sont concernés par la DE, remarque le Dr Béatrice Cuzin (urologue, Lyon), car se préoccuper de la santé sexuelle de nos patients - et non de leur sexualité - signifie prendre en compte leur santé globale. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte