La dette des hôpitaux alarme la Cour des Comptes

Publié le 11/04/2014

La dette des hôpitaux publics se trouve à un niveau "critique", après avoir triplé en 10 ans pour atteindre plus de 29 milliards d'euros fin 2012, entraînant des tensions de trésorerie, estime vendredi la cour des comptes. Dans ce rapport, la Cour chiffre l’endettement hospitalier à 1,4% du PIB, soit 29,3 milliards d'euros. Et elle y voit une menace qui pourrait mettre les hôpitaux "dans l'incapacité de financer à l'avenir leurs investissements courants".Selon les magistrats finacniers, les hôpitaux ont été par ailleurs nombreux à souscrire des emprunts dits "structurés" (à taux variable), dont certains se sont avérés toxiques et leur exposition à ces emprunts est "aussi dangereuse que celle des collectivités locales".

Même si la Cour observe un début de ralentissement dans la progression, elle recommande d’obliger les directeurs à présenter annuellement au conseil de surveillance une stratégie de gestion de la dette, avant transmission à l'agence régionale de santé pour approbation.


Source : legeneraliste.fr