Médecine de proximité

La déception d’Elisabeth Hubert  Abonné

Publié le 07/10/2011
L’ancienne chargée de mission du président a ouvert mercredi les Rencontres Parlementaires sur la médecine de proximité. Elle ne cache pas sa déception sur l’état du chantier qu’elle a ouvert.

Un peu moins d’un an après la remise de son rapport sur la médecine de proximité Elisabeth Hubert dresse un bilan plutôt négatif de ce chantier et ne cache pas son amertume. « Ce n’était pas la peine de me demander un rapport l’année dernière si c’était pour le traduire par cette convention qui de toute façon était inscrite dans le planning, » a-t-elle expliqué la veille d’ouvrir des rencontres parlementaires sur la médecine de proximité, mercredi. Principale innovation de la convention, le paiement à la performance n’est pas sa tasse de thé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte