La DCI ne fait pas l’unanimité  Abonné

Publié le 07/05/2009

Président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, Philippe Gaertner, salue cette progression des génériques comme « le résultat d’un effort porté depuis plusieurs années par les professionnels pour permettre la prise en charge d’autres traitements plus onéreux », et souligne que « le droit de substitution est un élément majeur dans ce résultat ». Dans ce contexte, l’objectif d’un taux de pénétration des génériques de 80 %, dans tous les départements, fixé pour l’année 2009 lui semble atteignable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte