Entretien avec Emmanuelle Wargon*

« La culture libérale dans les ARS se développe »  Abonné

Publié le 04/05/2012

Crédit photo : ©DR

Le Généraliste. La tutelle régionale sur la médecine de ville est nouvelle. Quels sont les moyens financiers pour accomplir cette mission ?

La tutelle n’est pas le bon mot. Les ARS ont une responsabilité transversale mais pas de même nature sur les trois champs que sont la ville, l’hôpital et le médico-social. Sur la ville, la priorité consiste à établir un constat partagé. L’enjeu est de se mettre d’accord sur les zones où sont les besoins, où il y a des manques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte