La CSMF réécrit son « projet confédéral »

Publié le 25/03/2013

L’assemblée générale de la CSMF qui s’est tenue ce week-end à Paris a engagé la rénovation du projet confédéral du syndicat qui sera désormais centré sur deux domaines : la coopération interprofessionnelle et le parcours de soins. Le projet, en cours de rédaction, sera envoyé, dans les semaines à venir, aux représentants syndicaux départementaux avant d’être soumis, en octobre prochain, à l’AG pour adoption. « Nous voulons passer d’une médecine artisanale à des modèles entrepreneuriaux » a déclaré Michel Chassang avant de s’attaquer ouvertement au « gate-keeper de MG France » que le président de la Conf’ a jugé « ringard ».

Par ailleurs, l’AG de la CSMF a été l’occasion pour le syndicat de redéfinir ses priorités par des motions adoptées à l’unanimité. Michel Chassang est revenu sur sa demande de « rattraper le retard pris sur la CCAM clinique et technique ». Il souhaite également que le ROSP soit « généralisé » à tous les médecins. Quant à l’avenant n°8, le leader de la CSMF a appelé, avec insistance, à deux reprises, les médecins de secteur 2 à signer le contrat d’accès aux soins : « nous encourageons les médecins concernés à adhérer au contrat sans aucune réserve » a-t-il affirmé avant d’ajouter : « on ne peut pas être médecin dans ce pays et ne pas s’intéresser aux problèmes sociaux. Nous les appelons à signer sans se poser des questions métaphysiques ». « Nous ferons obstacle aux sanctions abusives et nous utiliserons, si nécessaire, notre pouvoir de blocage » a prévenu le président de la CSMF, tout en se montrant toutefois moins offensif qu’auparavant : « il ne s’agit pas de défendre l’indéfendable » a-t-il dit.


Source : legeneraliste.fr