La CSMF et le SML boudent la commission Legmann

Publié le 15/02/2010

Encore furieuse de l’affaire Saout et surtout déçue du peu de réactions officielles « ni du pouvoir, ni de l’Ordre et encore moins des caisses », la CSMF a décidé de « boycotter l’audition, prévue le mardi 16 février, au cours de laquelle elle devait formuler ses propositions à la commission Legmann » et ne lui « apportera pas son concours tant que ses animateurs ne prendront pas leurs responsabilités ». En outre, la CSMF a décidé de poursuivre Christian Saout en justice. Le SML fait appel « à l'unité syndicale autour du mot d'ordre de grève de la télétransmission lancé dans l'attente de la démission de Mr Christian Saout ». Le président de l’Ordre a indiqué dans un courrier aux représentants de la profession qu’il avait rappelé le président du CISS à « un strict devoir de réserve pendant la durée de la mission ».


Source : legeneraliste.fr