La crise de 2008 a accru les dépenses sociales

Publié le 02/03/2011

Le montant des prestations de protection sociale s'est fortement accru en France en 2009, année de crise économique, progressant de 4,7% par rapport à 2008 pour atteindre près de 600 milliards d'euros soit 31,3% du PIB, selon des statistiques publiées mardi. Cette croissance des prestations, qui s'est accélérée par rapport à la première moitié de la décennie, provient principalement de la forte augmentation des dépenses consacrées au chômage en 2009 et la généralisation du Revenu de Solidarité Active (RSA), selon les comptes de la protection sociale publiés par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES). La plus grosse partie des prestations sociales est consacrée à la vieillesse (45,6%) soit 272,2 milliards, juste devant la maladie, l'invalidité et les accidents du travail (34,9%), et loin devant la famille et la maternité (9%) l'emploi et le chômage (6,1%), le logement (2,7%) et la pauvreté et exclusion sociale (1,8%).


Source : legeneraliste.fr